Eco-paysagiste

Entr'haies, c'est tout vert

Jérôme
Eco-paysagiste
Grand Angoulême

"Le jardin durable, en mouvement, donne la direction"
  • Pictures 1659347279

Le projet

 

 

En préambule

Le changement climatique va s'amplifier. Les conséquences se ressentent déjà bien sur les plantes et leurs ravageurs de nos jardins et des espaces verts. Ces situations préoccupantes imposent d'adopter de nouveaux comportements , de nouvelles pratiques. Il faut améliorer les connaissances, identifier des mesures écoresponsables et s'adapter.

Nous avons besoin de la beauté pour vivre. Nous allons parfois la chercher au bout du monde mais nous ne savons pas toujours que, si nous nous penchons, nous pouvons trouver des choses merveilleuses qui vont nous donner une source de plaisir non-polluante.

Le terme "mauvaise herbe" y est banni. Il donne l'impression que ces plantes sont mauvaises. Ce n'est pas le cas. C'est comme les animaux nuisibles. Nuisibles à qui ? A nous ! C'est un point de vue égoïste. Les êtres vivants vivent de leur plein droit. Ils l'ont pas de compte à nous rendre. Ils sont là. Et nous devons vivre comme si c'était nos compagnons de voyage dans la vie. Le terme "mauvaise herbe" a une connotation morale qui est injuste et inepte quand on parle d'une plante. Cela déprécie la valeur de la Nature. Cela fait de nous des arbitres !

Les plantes touchent affectivement. Une fleur sauvage est une merveille sans nom. 

 

Mes valeurs

L'avenir est aux jardins vibrants, écologiques et moins domestiqués.

Les raisons pour accueillir davantage de nature dans les espaces verts sont : tantôt économiques (moins de tontes), tantôt écologiques (plus d'insectes bénéfiques, de faune ailée, de diversité d'espèces), tantôt esthétiques (plantes aux allures champêtres et sauvages).

Le jardin naturaliste concentre l'utile et l'agréable. Son charme suranné évoque immanquablement le jardin de ma grand-mère, qui étaient également la petite main verte du presbytère ! 

Sa végétation surplombante transporte l'esprit dans une autre dimension sensorielle. renforce nos souvenirs d'enfance, permet d'en concoter pour nos enfants. Il multiplie les surprises. Il encourage le tohu-bohu. trouble l'esprit le plus cartésien et privilégie une atmosphère onirique. Ses plantes... pépères aux tons passés, simples fleurettes vagabondes et fleurs kitsch ! Ses éléments hétéroclites campent parfaitement avec le décor. Un look campagnard ! Le jardin des "simples". Profitez de ses feuilles odoriférantes, décoratives, aux vertues médicinales, aux saveurs étonnantes capables de revisiter votre cuisine !

A mes semblables, "dis moi comment est ton jardin, je te dirai qui tu es".

 

Mes offres

Je mets la Nature au coeur du projet, l'environnement et l'humainLa proximité client, une priorité ! Une relation de confiance, de longue durée, un véritable dialogue, des valeurs partagées, une possibilité d'innovationDes aides de qualité, des conseils personnalisés. des interventions réalisées dans le respect de la vie privée.

Prenons le temps que vous développiez une transition écologique réussie ! Vos milieux, naturels, protégés, s'ouvriront et gagneront en biodiversité !

 

Le porteur de projet

L'âge a du bon : expérience, capacité intellectuelle, crédibilité...

Loin d'être le prochain Mark Zuckerberg aux tempes grises, pour autant je ne me laisse pas attirer par le pantouflage. Après mes 45 ans, on va m'associer déjà le mot sénior ! La santé , la protection sociale, la retraite, que des choses passives... Alors, la vision personnelle importe. Il est démontré que plus l'écart entre l'âge réel et l'âge subjectif (dans le sens du rajeunissement) est important, plus l'appétence à l'entreprenariat augmente. A 45 ans, l'aventure de la création d'entreprise me tend les bras. Je n'ai que de bonnes raisons de voir mon projet vieillir avec moi.

#1 J'ai de la bouteille, alors je force dessus ! 

Mes 25 années d'expériences à titre personne et extra-professionnel dans la réalisation, l'entretien de jardins naturalistes & ma formation jardinier paysagiste joueront un rôle notable dans la survie de mon entreprise. Je sais comment investir au mieux mes heures de travail pour espérer récolter un retour sur investissement au maximum.

#2 J'ai l'âge des prix Nobels ! 

La senescence du cerveau n’est pas une fatalité, à condition d’entretenir ses cellules grises. Le garder jeune. les méninges fonctionnent mieux dans la quarantaine, que lorsque j'avais 20 ou 30 ans. Je pense mieux et suis capable de faire connections innovantes. 

#3 Je me fais confiance, j'en ai vu d'autres ! 

La confiance, on la gagne plus facilement après 20 ans d’expérience. Ce que j'ai appris avec l'âge : une bonne capacité à raisonner, à réagir vite. Il y a des erreurs que je ne commets plus, J'ai pris du recul. je suis le plus pragmatique possible. 

#4 Je ne suis pas né de la dernière pluie ! 

Je me suis déjà ramassé des murs. J'ai cette capacité de résilience. L'expérience, c'est la somme de mes erreurs. La capacité à anticiper les problèmes s'améliore avec l'âge. 

À quoi servira votre financement ?

Crowdfunding : foule sentimentale ! 

Cette solution sera utlisée en complément d'autres outils de financements (micro-crédit, prêt d'honneur). Un moyen aussi de constituer autour de moi une communauté qui me soutient, d'entrer en contact avec des financeurs qui agissent dans une démarche philantropique, de m'aider de manière traçable ce projet identifié.

Je n'ai pas aujourd'hui les fonds nécessaires à la mise en oeuvre de mon projet de création d'activité(s). Votre participation financière servira à acheter le matériel nécessaire, offrant une grande résistance, efficacité et durabilité :

1 Tondeuse auto-propulsée électrique ( - 1000 €)

2 Outils manche en eucalyptus : bêche, fourche, pelle, binette... ( - 500 €)

3 Vêtements & sécurité ( avec ce qu'il reste ! ) 

Pourquoi nous choisir?

Des approches et une philosophie différentes !

Je me fonde sur des préceptes de respect du vivant. Il s’agit d’une démarche ayant pour but d’intégrer, au sein de l’espace vert concerné, la nature et les animaux, au même titre que les visiteurs humains. L’environnement n’est pas uniquement modelé pour des raisons esthétiques, mais il a aussi vocation à être un refuge écologique pour la biodiversité.

Pour ce faire, je peux aménager, au sein du jardin vivant, des abris faunistiques pour les insectes et les petits mammifères. j'ai aussi pour mission de créer un aménagement adapté à une gestion écologique et responsable de l’espace vert (par exemple, grâce à la construction d’un point d’eau) ; au handicap également (mobilité, tout sur place, sécurisé). Ma philosophie est ainsi tournée vers l’avenir, l’écologie et la durabilité. Mes différences :

1 L'aménagement architectural

2 Le choix des végétaux

3 La gestion de l'entretien

J'adresse mes plus sincères remerciements aux personnes qui m'apporteront leur soutien, leur contribution pour la  construction de ce projet de vie. Je l'ai rêvé, planifié, je sais où je veux aller. J'ai la vision, reste à en extraire l'essence.