La Baraka

un lieu culturel associatif en plein cœur d'Angoulême.
  • Pictures 1655207926

Paliers de financement

1 400 €

Dalle en béton pour tout remettre à plat

Image 1654460334

Le sol de la zone exposition/projection et d’une partie de l’atelier est incliné. Pour le remettre à niveau, il faut couler une dalle de béton de 50 m2.

 

 

4 000 €

Un puits de lumière

Image 1654460320

L’espace au fond de l’atelier bénéficie de peu de lumière naturelle. Pour y remédier, nous comptons refaire le toit et y créer un puits de lumière en remplaçant une partie par un skydôme.

8 000 €

Outils et machines

Image 1655203284

Nous avons besoin d'acheter des outils et machines de gravure et sérigraphie pour l'atelier partagé afin que tout le monde puisse avoir accès à ces techniques.

10 000 €

Ameublement café associatif et cuisine

Image 1655204089

Le café associatif sera l'espace de détente et de partage. Pour profiter au mieux du lieu il faudra de quoi s'asseoir confortablement mais aussi une cuisine pour ne pas mourir de faim.

Le projet

La Baraka, c’est une association et un tiers-lieu culturel à Angoulême. Le projet est d’installer un atelier partagé en centre-ville dans un local en cours de rénovation. 

Ce projet comporte deux aspects. 

Le premier est de rendre accessible des machines de sérigraphie et de gravure au plus grand nombre d’artistes, mais aussi à un public souhaitant s'initier ou approfondir son expression artistique à travers des formations et des stages. 

Le second est de créer un espace où seront organisés des événements culturels variés au bénéfice du plus grand nombre : ciné-club, séances de modèle vivant, vernissages et expositions, conférences. 

Ce lieu a pour but de rassembler des personnes ayant des idées et compétences diverses, pour aboutir à une co-construction du savoir et des apprentissages, à un partage des concepts et processus de création, permettant  un véritable échange de savoir-faire.

Le local de La Baraka fait 170m². C’est un ancien bazar inoccupé depuis 30 ans, tout est à refaire du sol au plafond. De l’eau à l’électricité en passant par l’isolation et le chauffage. Son emplacement en plein centre-ville d’Angoulême, ville culturelle par excellence, en fait un endroit idéal pour implanter le projet La Baraka, mais le local nécessite des travaux de fond. Nous avons entamé les travaux depuis mars. Le local a été vidé et nettoyé. Nous avons déjà refait l’isolation et le faux plafond. La peinture et l’électricité sont en cours.

Le porteur de projet

À quoi servira votre financement ?

Travailler à plat : 1 400 €
Le sol de la zone exposition/projection et d’une partie de l’atelier est incliné. Pour le remettre à niveau, il faut couler une dalle de béton de 40 m2.
Nous avons besoin d’acheter les matières premières et les outils nécessaires : béton, location bétonnière, outils de maçon, etc.

 

Voir le ciel : 4 000 €
L’espace au fond de l’atelier bénéficie de peu de lumière naturelle. Pour y remédier, nous comptons refaire le toit en tôle bac acier avec des panneaux sandwich isolants et y créer un puits de lumière en remplaçant une partie par un skydôme de 1,5 m par 1,5 m. Cela permettra d'éviter les déperditions énergiques et de créer un éclairage naturel de la pièce et des conditions de travail confortables.

Au travail : 8 000 €

Nous avons aussi besoin de machines, d'outils et de fournitures pour l’atelier : établi, presse taille-douce, pointes sèches, vernis, encre,  boîte à grains, carouselle de sérigraphie, racle, cadre, émulsion, massicot, imprimante, papier et plus encore.

La totale en mieux : 10 000 €
La dernière étape des travaux sera d'aménager la totalité du local. Pour une partie du mobilier, nous sommes déjà en contact avec Emmaüs mais nous allons devoir équiper la cuisine et le café associatif pour avoir un espace convial afin de se détendre et de discuter.

Pourquoi nous choisir?

Parce que nous voulons créer un lieu de rencontre, d’échange et de partage autour de la culture et de la pratique artistique.

Parce que nous voulons dynamiser le centre-ville d’Angoulême en proposant des activités diverses : projections de films, pratique de la sérigraphie et de la gravure, expositions ou tout simplement moment de convivialité au café associatif.

Enfin parce que permettre à ce lieu d'exister c'est aussi donner sa chance à une équipe jeune et volontaire, qui vous attend les bras ouverts !