Expédition Résîliences

Deux géographes à la découverte de solutions durables dans les petites îles du monde

Le projet


Résîliences est un projet de deux ans autour du monde, qui vise à documenter et étudier les solutions locales mises en place par les habitants de plusieurs petites îles pour s’adapter au changement climatique. Nous partirons à la rencontre des communautés qui vivent en harmonie avec la nature et qui utilisent leurs savoirs ancestraux pour relever les défis de demain. 

Cette expédition nous permettra de réaliser une étude scientifique sur les changements climatiques et un reportage dont le but est de sensibiliser le grand public et de participer à l’éveil de la conscience écologique. 

Nous souhaitons raconter une autre histoire que celle véhiculée par les médias, catastrophiste et anxiogène: des solutions locales existent pour faire à ce défi global, même dans les territoires les plus menacés par le changement climatique; et que celles-ci sont des sources d’inspiration pour tous les territoires du monde.

 

Où nous rendrons-nous ?

De l'océan Pacifique (îles Salomons, Marquises, Hawaï) à l'océan Indien (Zanzibar, Mayotte), en passant par l'Indonésie (île de Seraya Besar), la mer des Caraïbes (Archipel des San Blas au Panama) et l'océan Atlantique (Açores), nous recenserons les initiatives à succès portées par les communautés locales de plusieurs îles, dans les domaines de l'agriculture, la pêche, la gestion de l'eau et des écosystèmes, l'éducation, la gouvernance, l'énergie et la gestion des risques naturels. Nous avons développé des partenariats avec des organismes locaux (associations, ONG, instituts de recherche, etc.) sur chacune des îles concernées par l’expédition afin de bénéficier d’un appui scientifique, d’un soutien logistique et pour adapter notre étude aux dynamiques locales.

 


 
Quand partirons-nous ?  

Le départ est prévu pour Septembre 2017. La durée du projet est de deux ans : 18 mois d’expédition sur le terrain (séjours de 1 à 2 mois par île) et les 6 derniers mois seront passés en France pour finaliser notre étude, faire un retour de notre expédition auprès de tous nos partenaires et sensibiliser le grand public. 

 
Comment allons-nous mener notre étude ?

En totale immersion, nous partagerons le quotidien de ces communautés pour découvrir leurs modes de vie et de pensée, comprendre leur perception du monde et des changements et nous inspirer des solutions qu'elles développent pour continuer à vivre sur leurs terres.
Avec l’appui de nos partenaires locaux, nous mobiliserons les connaissances des habitants en réalisant des entretiens et des groupes de travail. Cela nous permettra d'analyser les impacts du changement climatique et d'évaluer l'efficacité et la pertinence des solutions développées. 


Comment allons-nous nous rendre sur ces îles ?

Nous nous rendrons dans chacune de ces îles en avion, parfois en bateau pour des courts trajets. Nous nous déplacerons également par voie terrestre entre l’Amérique Centrale et l’Amérique du Nord. Nous prévoyons de compenser l’impact carbone de nos déplacements en contribuant financièrement à la réalisation de projets de compensation carbone (reforestation, préservation).

 

 


L’expédition Résîliences permettra non seulement de réaliser une étude en géographie, mais également des reportages photos et vidéos de chaque île visée par le projet. Ainsi, nous développerons divers produits de sensibilisation, à destination de plusieurs publics, et à des échelles variées, du local à l’international.

 

Le porteur de projet


L'association GéOdyssées, créée en décembre 2016, a pour objet d’agir pour la préservation de l’environnement. Pour cela, elle porte des projets scientifiques et de reportages en France et dans le monde. Elle valorise les travaux issus de ces projets pour sensibiliser le grand public ; elle contribue à l’amélioration des connaissances sur les problématiques environnementales auprès des institutions, des scientifiques et des populations locales. 

Les porteurs du projet Résîliences sont Adrien et Fanny, deux géographes spécialisés en gestion des risques dans les milieux littoraux et insulaires, passionnés par les enjeux liés aux changements climatiques et le reportage. Nous sommes diplômés d'un Master de Géographie de l'Université de La Rochelle (2014).

 

 



Les expériences qui nous ont amenés à monter ce projet sont les suivantes:

 

Ces expériences professionnelles et de recherche en géographie nous ont permis d'imaginer ce projet car:

En Polynésie, nous comprenons l’importance de consulter la population locale pour mettre en place des stratégies de gestion des risques et d’adaptation au changement climatique efficaces. En effet, si les acteurs scientifiques et politiques y travaillent activement, les solutions qu’ils proposent ne sont pas toujours adaptées aux contextes territoriaux et aux dynamiques locales.  

Au Pérou, nous comprenons la formidable capacité d’adaptation aux changements environnementaux des communautés qui ont gardé un lien fort avec leurs racines culturelles et la nature.

En France, au contact du grand public, nous nous apercevons que beaucoup de nos interlocuteurs ne se sentent pas concernés par le changement climatique, et lorsqu’ils le sont, soit ils disent qu’on ne peut pas agir à l'échelle individuelle, que ce sont aux « dirigeants » d'agir; soit ils pensent qu’il est déjà trop tard, alors « à quoi bon faire des efforts ? ". Pourtant nous le savons, des solutions locales existent pour faire face à ce défi global, et qu'il n'est pas trop tard.

Nous prenons donc la décision, fin 2016, de monter un projet qui puisse allier la géographie et notre passion pour la photographie et les reportages. Ce projet nous permettra non seulement de faire de la recherche scientifique, mais également de sensibiliser un maximum de personnes aux enjeux du changement climatique. Pour cela, avec d’autres géographes de La Rochelle, nous créons une structure juridique qui puisse porter ce projet: GéOdyssées est née.

 

 

À quoi servira votre financement ?

4


 Le budget de l’expédition Résîliences comprend plusieurs volets :

- Transports (internationaux et intérieurs) + compensation carbone ;

- Frais de mission (Hébergement, nourriture, visa, assurances, interprètes, etc) ;

- Actions de sensibilisation (location de matériel, de salles, impression des photographies, acheminement, etc) ;

- Frais de recherche (frais de publication, participation à la COP24 en Argentine) ;

- Matériel (appareil photo tropicalisé, accessoires, dictaphone, ordinateur de terrain, etc.) ;

L’expédition et la valorisation de celle-ci devrait coûter environ 96.000€.  

 

5


Pour lancer l’expédition et nous rendre dans les 5 premières îles (jusqu’au milieu de l’année 2019), nous avons besoin de 44.000€. Nous avons déjà obtenu 34.000€ auprès de mécènes privés, de sponsors, d’entreprises, de nos partenaires locaux, ainsi que de nos économies personnelles. Comme le changement climatique est l'affaire de tous, nous voulions que ce projet soit aussi celui des citoyens. De plus, nous parviendrons plus facilement à convaincre d’autres financeurs pour réunir les 52.000€ restants, lorsque nous leur montrerons que nous avons déjà récolté suffisamment d'argent pour faire la première moitié de l'expédition. C’est pourquoi votre aide nous est précieuse : le soutient que vous nous apporterez nous permettra de donner vie à ce projet d’une part, mais aussi d’inciter d’autres financeurs à nous aider à réaliser le projet jusqu’au bout.

Nous voulons donc réunir 10.000€ avant le début de l'expédition (fin-septembre 2017), afin d’acheter les premiers billets d’avion, ainsi que les matériels photo et vidéo nécessaire pour réaliser un documentaire vidéo de très bonne qualité.

 

Si nous dépassons l’objectif, que ferons-nous de l'argent en plus ?

Si nous dépassons l’objectif, l’argent sera utilisé pour aller dans les autres îles visées par le projet et dans la valorisation de l’expédition. Cela nous permettra aussi de dépendre de moins de financeurs pour réaliser ce projet.

 


Avant notre départ, tous les contributeurs obtiendront un reçu fiscal et leurs noms seront inscrits sur notre site internet. De plus, une invitation à l'événement de restitution de notre expédition sera envoyée par email à notre retour d'expédition.

L’association GéOdyssées répond aux critères d’association d’intérêt général, et pourra délivrer des reçus fiscaux. Toutes les personnes qui financeront notre projet se verra délivrer un reçu fiscal qui lui permettra de déduire de ses impôts (impôt sur le revenu et ISF) un pourcentage du montant du don accordé à notre projet. Ce pourcentage correspond à 66% pour les particuliers, dans la limite de 20% du revenu net imposable; et de 60% pour les entreprises, dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires. 

déduction fiscale

 

 


 

 


Pour nous suivre

Facebook: www.facebook.com/geodyssees

Site internet: www.geodyssees.wixsite.com/resiliences-project

Chaîne Youtube: www.youtube.com/channel/UCi6e6dVGUruLOWGr1elB3CQ

Contacts 

E-mail : geodyssees@gmail.com


Crédits photos: Adrien Prenveille, Fanny Rubia, Bruno Marty. Crédits pictogrammes: Denis Sazhin, Made, AB, Chameleon Design from the Noon Project (licence CC)