Le verger de Jeanilou

Pommes, poires, fruits rouges...
  • 5
  • 6
  • 7

Paliers de financement

3 500 €

L'essentiel !

 

Nous pourrons planter 515 arbres.

4 500 €

Le petit + !

  

Nous pourrons planter 515 arbres, 34 pieds de fruits rouges et acheter des manchons de protection.

6 400 €

Le gros + !

   

Nous pourrons planter 515 arbres, 34 pieds de fruits rouges, acheter des manchons de protection et financer les piquets.

7 600 €

L'intégrale !

   

Nous pourrons planter 515 arbres, 34 pieds de fruits rouges, financer des manchons de protection, des piquets et l'enfonçage des tuteurs.

Le projet

Jeanilou

Cette dénomination vient de l'assemblage des prénoms de nos 3 enfants, Jeanne, Ninon et Louis. Situé à Marsac, lieu dit de "Lagroux", en Charente, à 16 kilomètres à l'ouest d'Angoulême.

Descriptif

ARTICLE recadreLa Charente Libre 15/01/21

 

Au début de l'année 2021 j'apprends par la presse locale que Jean-Luc Fouchier, maire de Marsac, et son équipe, cherchent à faciliter l'implantation des agriculteurs sur des terres communales. Je le rencontre et lui présente mon projet. Séduit par l'idée il propose de me vendre des terres personnelles.

En juin 2021, je lui achète une parcelle de 5,5ha irriguée et une grange de 200m2 dans le but de créer un verger bio. Il est prévu à terme de planter 600 pommiers,  en culture plein vent (pommes à couteau, variétés anciennes, jus de pommes) ; 100 poiriers ; un verger diversifié et quelques fruits rouges pour favoriser la biodiversité et rendre le lieu attractif  (10 amandiers, 5 pruniers, 5 cerisiers, 5 abricotiers, 5 pêchers...) ; 50 ares de raisins de table et 1 ha de légumes plein champ.

 

 

Les lignes de plantations
La grange destinée au stockage et à la vente
Mon voisin "Avatar" !

Le projet est susceptible d’évoluer, j'envisage aussi de cultiver des pommes à cidre, d'accueillir un producteur d’œufs avec un poulailler mobile et un apiculteur.

Je suis en relation avec des revendeurs locaux, je m’inscris dans un projet de territoire, soutenu par la mairie de Marsac, GrandAngoulême et la MAB16, qui vise à mutualiser le matériel et les productions.

Objectifs

  • implanter une activité agricole, économique en accord avec les besoins du territoire et en cohérence avec le changement climatique (sélection des variétés, limitation de l'irrigation...)

  • proposer des produits de grande qualité nutritive et gustative aux particuliers et aux cantines scolaires

  • créer un lieu accueillant, ouvert ponctuellement au public... mélangeant agriculture et culture

Calendrier

 

Haie plantée il y a 5 ans

Haie plantée il y a 5 ansHaie plantée il y a 4 ans, bois de 20 ares et prairie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis le mois de juin, j’ai remis en état les haies, taille, paillage, broyage des herbes et tracé des lignes de culture pour accueillir les arbres.

Les premières plantations auront lieu en décembre 2021 : 515 fruitiers et une trentaine de pieds de fruits rouges. La production de légumes est prévue sur une surface de 50 ares pour la première année.

Je compte cumuler deux activités temporairement, professeur des écoles à l’EREA de Puymoyen et agriculteur à Marsac pendant 4 à 5 ans.

Soutiens

  • participation à des rencontres avec d'autres porteurs de projets initiées par GrandAngoulême via l'opération "Agritour"

  • suivi administratif de la chambre d’agriculture de la Charente

  • conseils techniques de la MAB16 (maison de l'agriculture biologique) et de la FAF (fédération d'agroforesterie française)

  • mise en réseau (local) grâce à la mairie de Marsac, et plus particulièrement monsieur Fouchier, maire de Marsac

  • prise en charge par la fédération de chasse d'une clôture pour protéger le verger

  • prêt de matériel, don de foin pour les paillages, don de fumier, conseils informels... de mes voisins agriculteurs

Le porteur de projet

Je m'appelle Anael Tribot, j'ai 47 ans, actuellement professeur des écoles en EREA, ancien conseiller pédagogique, musicien amateur, en 2020 je décide de me reconvertir. Petit fils d’agriculteur, sensible au développement des circuits courts, je cherche alors une activité agricole, biologique, peu développée sur le département de la Charente, pour cultiver des produits que j’affectionne. Je m’oriente naturellement vers les fruits et plus particulièrement la pomme !

À quoi servira votre financement ?

Votre soutien servira à acheter les premiers arbres et pieds de fruits rouges. 

J'ai choisi de planter des pommiers de variétés anciennes, rustiques  : patte de loup, clochard, canada gris, chailleux, reinette d'armorique, court pendu, melrose, pomme pierre, suire, fenouillet et querina. 

Il s'agit pour vous de faire un don, la somme minimum est fixée à 10 euros, ce qui correspond au coût de plantation d'un arbre (le travail du sol, plus le scion, plus le tuteur).

Le parrainage des arbres plantés permettra d'établir une carte descriptive du verger : chaque arbre sera associé à une famille, une personne... Dans 4 à 5 ans votre arbre donnera ses premiers fruits. Ce sera l'occasion de faire une visite du verger et si possible en musique ! 

Dans un avenir plus proche, je proposerai à tous les soutiens de découvrir le verger aux beaux jours, en juin 2022, autour d'un verre et d'une animation musicale.

 

Le projet vu du ciel !

  

Pourquoi nous choisir?

 Ce projet répond à un besoin local et à un retour à une logique de consommation plus raisonnée et raisonnable : produire au plus près des consommateurs pour éviter de transformer nos fruits et légumes en grands voyageurs !

 Merci, merci, merci à toutes et à tous ! 

vignette