Les Citadins qui Sèment #2

Un récupérateur d'eau au jardin des Pot'Agés!
  • Pictures 1518652839
  • Pictures 1518652844
  • Pictures 1518652850
  • Pictures 1518652864
  • Pictures 1519121897
  • Pictures 1519122066

Le projet

•Bienvenue dans l’épisode 2 des jardins collectifs du très fameux quartier de Poitiers, les Trois-Cités!•

           Petit historique :

     En 2016, l’association « Les Citadins qui Sèment » voit le jour. Son but : initier la création des jardins collectifs en permaculture (du moins, biologiques) à Poitiers; histoire de donner aux habitants des villes la possibilité d’un contact avec la nature et son cycle, et de faire pousser sa propre nourriture. C’est en sillonnant les quartiers et les initiatives qui s’y développent que se fait la rencontre de l’association avec les personnes qui font vivre le quartier des Trois-Cités et sa maison intergénérationnelle :

                 - Flora, une animatrice du Centre socio-culturel qui adore le jardin,

                 - L’association de Gestion du Centre de Santé de la résidence, imaginant déjà un potager pouvant alimenter leur ateliers                      cuisine-santé,

                 - Des habitants très accueillants qui s’investissent au quotidien dans la vie de leur quartier.

Le timing semble être parfait ! Tellement parfait que tout va très vite, puisque c’est seulement à l’issue de la deuxième rencontre que la décision est prise :      "il se fera ce jardin !"

Un petit groupe sympathique et hétéroclite s’est formé.

   ♦   Le bureau des « Citadins qui Sèment » décide alors qu’il est temps de commencer dès maintenant (on est en janvier!!) un crowdfunding, histoire d’avoir quelques moyens financiers pour débuter dès le printemps. Il choisit la plateforme J’adopte un projet car tout le monde s’accorde à dire qu’il faut utiliser au maximum des voies locales pour tous les aspects du projet. Et ça fonctionne!

                  Nous remercions encore chaleureusement nos généreux donateurs grâce à qui le jardin à pu faire ses premiers pas...                                                                                                                                                                                         

                                                                                                                                             

 - Achat de bois pour la construction de bacs surélevés accessibles aux personnes à mobilité réduite (et anti-pipis      de chien!)

            - Achat de quelques plants que nous n’avons pas pu semer

            - Achat de quelques outils de base (binettes, pelles, bio-fourche, arrosoirs…) pour commencer un jardin

            - Achats divers : matériel pour peinture à la farine, appoints pour atelier cuisine, pyrograveur

         

   ♦   Entre temps, l’énergie déployée par les différentes composantes du projet se mobilise ; un accord est passé avec la Mairie pour utiliser trois bandes du parc situé derrière la résidence, et deux partenariats précieux sont mis en place : avec Kokopelli, qui nous parraine avec un énorme colis rempli de graines ; avec Brunet Paysage, un paysagiste qui nous fait gracieusement don de matériaux (terre, compost, broyat, branchages, pierres, feuilles…).

                                                                              

  ♦   Au printemps, des enfants des immeubles alentours pointent le bout de leur nez avec le soleil. Curieux, ils mettent tout de suite la main à la patte, ils grattent, scient, plantent et nous font la démonstration de leur dernières chorégraphies.. Avec eux, nous décidons que le mercredi après-midi sera réservé aux ateliers jardin pour les enfants.

        Nos projets d’aujourd’hui

- Installation de composteurs avec une formation de quelques habitants « maîtres composteurs »

- Construction d’une spirale d’aromatiques

- Un récupérateur d’eau

- Tout un tas de petits ateliers (seeds bomb, panneaux décoratifs et ludiques, dessins de notre futur jardin...)

à suivre ...

Les besoins en eau sont pour l'instant assurés par le robinet de la cuisine commune de la résidence, ce qui implique beaucoup d'allers-retours pour acheminer une petite quantité d'eau qui est de surcroît non renouvelable.

Tout ceci pose un problème pour certains des usagers du jardin : les personnes âgées qui ne peuvent pas porter de charges lourdes, les quelques personnes en fauteuil qui souhaitent pourtant fortement pouvoir participer activement au projet dans son intégralité, et les enfants avec leurs petits bras !

Cela nous pose également un problème au cœur même de la démarche écologique du projet : l'eau que nous prenons au robinet de la cuisine n'est pas de l'eau de récupération et puise donc dans le circuit d'eau potable de la ville...

 

Le porteur de projet

Comme expliqué plus haut, c'est un projet collectif, porté par des associations et des individus motivés.

♦ Les habitants du quartier, présents au quotidien pour faire fuser leurs nombreuses idées et faire partager leurs expériences autour du jardin; et prêts à mettre la main à la patte dès qu'il le faut!

habitants3

Logo csc2♦ Le Centre socio-culturel du quartier, avec son animatrice et grande jardinière Flora qui connaît tout le monde et est appréciée de tous grâce à sa diplomatie légendaire.

                           

   

logo Centre de sante4♦ L'Association de Gestion du Centre de Santé (habitants très impliqués, ils ont travaillé afin que chacun puisse accéder aux soins au pas de sa porte), qui fait des ateliers de prévention sur l'alimentation et qui s'intéresse aux plantes médicinales...

 

♦ L'association "Les Citadins qui Sèment", avec Marie et Edwige qui adoptent la casquette de référentes logistique pour le projet et qui s'occupent des ateliers pédagogiques pour les enfants.

À quoi servira votre financement ?

Vous l'aurez compris, notre principal problème est l'eau.

Voilà pourquoi nous entreprenons ce nouvel appel à dons, pour financer un récupérateur d’eau qui serait connecté à la gouttière d'un l’immeuble attenant au jardin.

Afin de le remercier pour sa générosité, nous avons fait faire un devis par notre partenaire Brunet Paysage. Il s'agira d'une cuve de 1000L, bardée de bois.

                                                            

Utilisation des 850 euros:

- Le devis sélève à 1038 euros, nous compléterons avec le reste du financement précédent

- J'adopte un projet prélève 8% sur le total du budget, soit environ 70 euros

- Les quelques dépenses nécessaires aux contreparties

       Dans un soucis de transparence...

Nous avons candidaté pour le même projet aux budgets participatifs de la ville de Poitiers, pour lesquels nous auront une réponse en mars. Il est donc possible que ce premier récupérateur d'eau soit financé sans votre aide.

Cependant, nous avons tenu à faire appel à vous car un budget plus élevé peut nous permettre de voir plus loin dans la pérénisation de ce jardin, pour des ateliers à venir ou même pour la pose d'un second récupérateur d'eau. Pourquoi pas?

Dans tous les cas, nous remercions d'avance les personnes qui participeront, merci de votre intérêt pour ce projet et pour votre aide!