Adopte un arbre fruitier

AVANT LE PRINTEMPS, adoptez un fruitier BIO.

DEVENEZ le parrain d'un arbre !
  • Pictures 1543260600
  • Pictures 1543260610
  • Pictures 1543260619
  • Pictures 1544167338
  • Pictures 1544167365
  • Pictures 1544182395

Paliers de financement

3 200 €

Première étape : la plantation est financée !

Un premier objectif pour permettre de planter une grande partie des arbres qui avaient disparu dans le verger.

4 000 €

Deuxième étape : plantation d'un complément d'arbres fruitiers et de petits fruitiers. Financement de la clôture.

Le verger a en son sein suffisament de place pour accueillir des arbres supplémentaires et mettre quelques petits fruitiers en intercalaires (fraises, framboisiers, cassissiers...).

Il faut aussi financer la clôture du verger afin d'éviter les visites de certains ravageurs (chevreuils...) qui apprécient les jeunes bourgeons des fruitiers !

5 000 €

Troisième étape : participation à la réalisation du bâtiment d'accueil et de vente de la ferme.

La ferme souhaite, dans ses divers projets, pouvoir accueillir les clients et les groupes.

Ce serait un bon coup de pouce en + pour ce projet !

Le projet

Avant toute chose,  il faut présenter ce qui existe déjà.

Ma ferme se situe au centre des Deux-Sèvres, en Gâtine, dans un paysage encore très bocager propice à la culture maraîchère et arboricole. Agriculteur en maraîchage diversifié et arboriculture, je suis certifié bio, je produis donc selon le cahier des charges de l’agriculture biologique. Je me suis installé suite à une reconversion professionnelle il y a un an et demi. Mes produits sont tous vendus en direct sur les marchés de Niort le samedi matin, Secondigny le vendredi soir et en semaine par des paniers et commandes sur Niort et Secondigny.

Mon projet est de développer une offre de fruits de saison pour mes clients, toujours dans la démarche de l'agriculture biologique. Cette idée était déjà présente quand je me suis installé il y a un an et demi. Cela part du constat d'une énorme demande en fruits bio notamment en pommes, car c'est hélas aujourd'hui le produit le plus exposé aux produits phytosanitaires de toute l'agriculture (plus de 50 traitements par an en Poitou-Charentes, source Agreste).Mon autre motivation est liée à l'histoire locale ; j'habite un village où l'arboriculture faisait partie de la vie des agriculteurs.

Au début je recherchais un terrain nu pour planter des  arbres, puis cet été on m'a proposé, tout près de mon village, un ancien verger diversifié avec encore des arbres en production, mais aussi avec de la place pour planter de nouveaux arbres. J'en suis devenu locataire, le temps pour moi qu'au niveau administratif je puisse en faire l'acquisition. Le verger contient de nombreuses variétés de pommes que j'ai envie de continuer à étoffer en variétés anciennes. Se côtoient déjà sur ces 6000 m2, des noyers, pêchers, pommiers, poiriers, figuiers, framboisiers, mûriers, pruniers, cerisiers.

Le porteur de projet

Présentation du paysan :

Je m'appelle Christophe Bellin, j'ai 41 ans, j’habite le village où se situe ma ferme  sur la commune de Secondigny, avec ma famille (ma compagne et nos deux enfants). C’est dans ce village que je produis mes légumes et quelques fruits. J’aime être au contact de la nature dans mon travail quotidien. L'idée de départ était de  relocaliser mon emploi et pouvoir vivre et participer pleinement à la vie de mon territoire. L'agriculture biologique fut une évidence dès l'installation de part mes convictions et les enjeux d'aujourd'hui et de demain. Les journées sont longues et le travail rude mais il y a au bout la satisfaction des clients qui m'encouragent chaque semaine. J'aime mettre à l'honneur les variétés anciennes tant en légumes qu'en fruits et mettre en lumière la diversité qui nous entoure.

 

À quoi servira votre financement ?

Votre soutien  financier et moral servira à l'achat du verger et à replanter de nouveaux arbres fruitiers car la fruitière a besoin d'une cure de jouvence. Le but est ici de développer une offre de fruits en agriculture biologique insuffisament développée dans un secteur géographique dédiée à la pomme mais qui reste majoritairement dans une orientation conventionnelle, il faut donc ouvrir la voie.

Il s'agit pour vous de faire un don, la somme minimum est fixée à 15 euros, ce qui correspond au coût de plantation d'un arbre et/ou l'achat d'un fruitier déjà existant dans le verger. L'idée étant que vous deveniez le parrain ou la marraine d'un des arbres. J'accepte aussi tout autre montant et le nombre d'arbres à parrainer n'est pas bloqué. Pas de lourde responsabilité quant au parrainage, ne vous inquiétez pas, juste celle de leur envoyer de bonnes ondes.

 

Le parrainage des arbres plantés permettra d'établir une carte géographique du verger pour que chaque arbre soit associé à une entité (famille, individus, école, association...). Dans 4 à 5 ans votre arbre donnera ses premiers fruits, le premier kilo de fruits sera pour vous les marraines-parrains et pour les autres 1 kilo de fruits sur les fruitiers déjà existant. Ce sera l'occasion de faire une visite du verger et une petite fête pour célébrer les délicieux fruits qui y seront produits.

Vous aussi

adoptez, offrez un arbre fruitier BIO !

Donnez des copains et copines

à ce petit poirier pour remplir à nouveau ce verger !

 

Offrez un arbre fruitier à vos proches,

un cadeau concret et qui a du sens !

           MERCI à vous !       

 

Christophe BELLIN, pour la Ferme de La Barlière