Le clic paysan

Marché bio et local en ligne créé et animé par notre association de producteurs du Seuil du Poitou
  • Pictures 1526993310
  • slide projet clic paysan 2

Paliers de financement

4 500 €

Le clic Boutique en ligne

Image 1525376985

Notre priorité :

l'achat et la mise en place du site Internet et de toutes les options utiles : module de paiement en ligne par carte bancaire, back office pour gérer le suivi des commandes mais aussi le planning des producteurs, une version anglaise pour notre clientèle britannique du Poitou (en projet).

6 000 €

Le clic Aménagement

Image 1525376863

Double objectif :

  1. Financer l'aménagement du local de l'association (isolation du local de stockage, étagères et tables pour l'étape de constitution des paniers)
  2. Acheter le matériel informatique dont une imprimante performante pour éditer les bons de livraison et les lettres de nouvelles chaque semaine
8 000 €

Le clic Emballages

Image 1525378258

Et parce qu'on y croit très fort, nous prévoyons un dernier palier à 8000 € pour acheter les caisses, glacières et cabas réutilisables pour préparer vos commandes !

Le projet

Un clic, des paysans !

14 producteurs situés dans un rayon de 30km autour de Lezay (79) s’associent pour vendre sur un site Internet leurs produits bio et locaux aux consommateurs du Seuil du Poitou (pays Mellois, Sud-Vienne voisin).

D'un clic, les clients choisissent librement en ligne leurs produits du marché (du samedi au mercredi soir) et sélectionnent le lieu de dépôt où ils viennent récupérer (vendredi soir ou samedi matin) leur panier, constitué et livré entre temps par les membres du groupement de producteurs.

Ce projet s’inspire de structures existantes et reproduit un mode de fonctionnement qui existe déjà avec pertinence dans des campagnes voisines, comme "Le bio d’ici" en nord-Charente.

Fonctionnement du Clic paysan

Le projet en 3 mots

  • Connexion : les consommateurs n’ont pas toujours accès aux produits des producteurs locaux pour des questions de disponibilité, de manque d’information, de contraintes de temps ou de lieux. Le projet vise donc à faciliter leur mise en relation afin de diversifier les débouchés de vente pour les producteurs et d'améliorer l’accès à des produits locaux et bio pour les consommateurs du territoire.

  • Complémentarité : tout le monde n'est pas disponible pour se rendre au marché ou n'a pas le temps de courir de fermes en fermes pour acheter en circuits-courts. Le clic paysan propose une offre complémentaire aux modes de distribution existants et sur un territoire peu desservi pour l'instant.

  • Coopération : le projet est collectif par nature et veut aussi contribuer à créer du lien entre producteurs expérimentés ou en création (trois producteurs dont d'ailleurs en installation). Il s’agit d’encourager les collaborations et le partage de ressources matérielles pour soutenir concrètement les acteurs de la petite paysannerie.

Pensé pour les consommateurs...

Le défi était de trouver un fonctionnement qui soit avantageux pour le client ET pour les producteurs. Une formule gagnant-gagnant qui assure une juste rémunération pour le travail des producteurs, et un accès facilité à des produits locaux de qualité et au plus grand nombre : vive les circuits courts !

Pour le client, rien de plus simple : pas d’engagement, accès libre au site Internet 24h/24, proximité des lieux de dépôt au choix, grande diversité de produits

Pour autant, le projet se veut à terme être le plus ouvert possible et encourager les rencontres et collaborations entre producteurs et consommateurs qui pourront, s'ils le souhaitent dans un avenir proche, choisir de s’y engager en devenant « consom’acteurs » : journées à la ferme, chantiers de soutien à des producteurs, organisation de rencontres thématiques (films-débat, conférence…) autour de l’alimentation saine et des choix de société qui en découlent.

... et les producteurs !

Trois contrats d'engagement sont proposés aux producteurs qui rejoignent Le clic paysan :

  • producteur porteur
  • producteur engagé
  • apporteur extérieur

Les plus engagés s'impliquent dans la constitution des paniers chaque semaine et dans les groupes de travail thématiques qui assurent le fonctionnement de l'association : gestion administrative et financière, communication/promotion/partenariat, fonctionnement et organisation entre les membres.

Les producteurs ont réfléchi ensemble aux actions à mener et établi le règlement intérieur, les statuts et la charte pour constituer et faire vivre l'association. Le clic paysan constitue pour certains producteurs un complément de vente et pour d'autres, le canal principal de distribution de leurs produits.

Une mercuriale organise les productions et prix de vente des légumes entre maraîchers. Les producteurs ne sont pas en concurrence sur le site Internet. Collégialité, mutualisation, recherche du consensus constituent les mots d'ordre de nos échanges.

Le porteur de projet

Derrière Le clic paysan, il y a un collectif de producteurs réunis autour de valeurs communes. Les 14 producteurs de l'association s'engagent à respecter la charte établie ensemble qui décrit notre projet : une offre de produits locaux et labellisés bio, issus d’activités de petite paysannerie. Seule exception : le miel et les produits de la ruche dont la labellisation est difficile à obtenir sur le territoire.

Produits et producteurs

Pour mettre ce collectif en mouvement, une petite abeille s'agite depuis plus d'un an et rencontre, écoute, propose, rédige, organise, sollicite, relance... Une coordinatrice qui rassemble les producteurs et concrétise ce projet un peu fou pour des producteurs débordés !...

Elisabeth Marchand Je m'appelle Elisabeth Marchand. A bientôt 40 ans, j'ai toujours choisi de travailler dans le secteur associatif de la solidarité internationale dans des fonctions de gestion de projet, d'animation de collectifs, de communication. J'ai également de nombreux engagements bénévoles et militants au sein d'associations confessionnelles, de solidarité locale/internationale, d’économie sociale et solidaire.

Installée depuis trois ans en Sud-Deux-Sèvres, j’ai mis à profit mon congé parental pour étudier les potentiels du territoire, rencontrer de nombreux acteurs et identifier des personnes ressources pour élaborer ce projet. Une formation « De l’idée au projet » organisée par l’AFIPAR en décembre 2016 et la création d’une association de jardin partagé à Lezay au printemps 2017 ont contribué à faire mûrir ce projet.

À quoi servira votre financement ?

Notre premier objectif de financement s'élève à 4500 € pour notre activité de vente en ligne. Nous avons besoin d'un site Internet performant et nous pouvons compter sur l'expérience d'Acantic (basé dans les Côtes d'Armor), créateur de l'application "Les paniers du net", parfaitement adaptée à nos besoins.

Deuxième étape : l'aménagement du local de l'association et l'achat du matériel informatique jusqu'à  6000 €.

Et parce que nous y croyons très fort, un dernier palier à 8000 € pour acheter les caisses, glacières et cabas réutilisables pour préparer vos commandes !

Quel est le modèle économique du projet ?

Les producteurs ont choisi le pourcentage de commission prélevé sur les ventes de leurs produits afin de faire fonctionner l'association et, à terme, de rémunérer le travail de la coordinatrice. D'après nos estimations de vente qui s'inspirent d'associations de producteurs en fonctionnement et sur des territoires semblables, nous serons à l'équilibre au bout de deux ans d'activité, soit à l'été 2020.

Nos documents financiers ont été visés par ACCEA+, association de gestion et de comptabilité, basée à Parthenay (Deux-Sèvres) qui accompagne 500 entreprises et associations en Poitou-Charentes.

Pour boucler le budget d'investissement et de fonctionnement sur les 6 premiers mois, nous avons également souscrit un prêt auprès des Cigales (en cours) et de notre banque sociétaire locale, le Crédit Agricole.


Remerciements

Vous êtes nombreux à croire à notre projet et à nous soutenir dès l'origine ! Chaleureux remerciements à toutes les personnes qui ont croisé notre route et partagé de précieux conseils ! Un merci tout particulier à Marie et Jean-Luc Manguy, de "Le bio d’ici" en nord-Charente qui nous ont accueilli et conseillé pour lancer notre projet !

Merci à l'équipe de l'AFIPAR, en particulier Mélissa et Annie, pour leur accompagnement, professionnel et sympa à la fois !

Nous remercions également la Communauté de Communes du Mellois en Poitou Mellois en Poitoude nous soutenir en mettant à petit prix à notre disposition le local éco-construit de l'association au Moulin du Marais de Lezay. Merci à la municipalité de Lusignan qui accueille notre lieu de dépôt chaque semaine.

Merci à tous nos proches, famille et amis, qui soutiennent chaque producteur et porteur de projet au quotidien.

Et merci à vous qui avez, à portée de clic, la possibilité de nous aider à concrétiser ce projet !