Connexion

Le Modelurer, atelier de céramique

Cherche gentils contributeurs pour financer l'achat de deux tours
  • Pictures 1618931599
  • Pictures 1618934232

Paliers de financement

3 000 €

Palier 1

Ce premier palier m'aidera à financer l'investissement le plus important : deux tours Shimpo Whisper et du matériel supplémentaire pour finir l’aménagement de l’atelier : tabourets de tours, étagères, outils de tournage et tournassage. Cela me permettra de pouvoir commencer à enseigner le tournage aux élèves qui souhaiteraient connaître cette discipline particulière de confection des pièces.

4 300 €

Palier 2

Ce nouveau palier me permettra d'acheter un tour supplémentaire, les tabourets, étagères et petit matériel supplémentaire nécessaires. Et donc d'offrir une quatrième place de tournage pour les cours.

Le projet

L'atelier

Le modelurer, c’est la contraction de modeler et raturer, et c’est le nom de mon atelier, installé depuis juillet dernier près d’Uzerche, en Corrèze, dans ce qui fut la ferme de mes grands-parents. C’est un lieu peuplé des histoires de tous ceux qui sont passés, y ont travaillé, parlé, dansé, mais aussi d’insectes, d’oiseaux, de chats, de quelques humains, de chevaux et d’un chien.

Je continue à y tourner la terre et cette fois ce sont des pots qui en poussent. Je forme au tour, donc, et puis je déforme, j’assemble, je modèle, du grès et ces derniers temps surtout de la porcelaine (parce que quand même, si près de Limoges). J'en fais des objets du quotidien et des épis de faîtage, ornements architecturaux posés au faîtage des maisons. J’ai choisi de travailler sur des pièces uniques plutôt que de série et je pense chaque objet dans son rapport à l’espace autour, à la mesure de la main qui le tient. J’expérimente des façons de peindre avec les matières, sans les hiérarchiser. J'intègre aux pièces des argiles, cailloux et cendres de végétaux que je vais chercher dans le jardin, des colorants de masse qui à l'inverse n'existent pas à l'état naturel. Cela me permet de balancer l'aspect précieux du matériau noble avec le trivial. L'inspiration des formes et ornementations me vient de l’histoire millénaire de la céramique, mais aussi de l’histoire de l’art et de la littérature.

Ces relevés, dessins de pièces d'après photo ou dans les musées, sont à la base de ma recherche de formes. 

 

Palette de couleurs : colorants de masse servant à la préparation des engobes et émaux  
  Seaux d'émaux, terre ramassée et tests

 

Carnets de dessinL'étape pour moi la plus importante du processus de fabrication d'un objet, l'émaillage, permet de trouver matières et couleurs qui habilleront la pièce finie. Ici, des tests à partir de recettes trouvées ou de formules chimiques.

Les épis de faîtage

La fabrication d’épis de faîtage est arrivée quant à elle par chance pendant le premier confinement. Elle est née suite à ma rencontre avec Marie-Annick Lepetit, potière à Uzerche, qui a façonné nombre d’épis depuis 25 ans, d’un intérêt formel et historique pour ces objets faits d’agencements de formes simples, et réalisés par la plupart des ateliers de poterie en Limousin (entre autres régions) entre le XVII et le XIXè siècle. Malheureusement il ne reste que peu d’épis « d’époque » encore en place (ils étaient fabriqués avec des terres fragiles soumises aux aléas climatiques), et heureusement le savoir-faire s’est (un peu) transmis. Par-delà la forme, c’est leur fonction symbolique de protection des maisons qui m’a attirée. L’assemblage, le modelage et l’ornementation de ces objets ont une portée magique, que je mesure à chaque fois que leur fabrication est terminée. Certains étaient d’ailleurs posés sur les toits accompagnés d’eau bénite ou d’incantations. C'est donc devenu une partie importante de ma pratique de faire perdurer ce savoir-faire traditionnel et réfléchir à des formes nouvelles…

Finitions d'un épi de faîtage tourné, puis assemblé et modelé  
Epi type Magnac-Bourg (poteries de Duris) fini
Les épis au séchage avant leur passage au four.
Un séchage lent sous plastique est nécessaire pour qu'ils ne se déforment ou ne fissurent pas.

Les cours

Je commence par ailleurs doucement à passer ce que j’ai eu la chance de recevoir, je donne donc des cours de modelage, dans mon atelier, en attendant de pouvoir enseigner le tournage. Il est important pour moi que l’atelier soit ouvert et porte les projets d’autres personnes que moi, qu’on puisse y trouver un espace d’échange, d’expériences, de repos.

Le porteur de projet

 

J’ai d’abord pratiqué la céramique dans des ateliers de loisir avant de me décider à sauter le pas et engager une reconversion professionnelle d’un an aux ateliers Chemins de la Céramique à Montreuil, validée par un CAP de tournage obtenu en septembre 2020. La formation continue depuis tous les jours, la terre enseigne patience et humilité, ténacité également…

J’ai appris à fabriquer des épis de faitage sous le patronage de Marie-Annick Lepetit, potière à Uzerche. Grâce lui soit rendue.

Enfin les cours d’histoire de l’art suivis à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris pendant dix ans en auditeur libre et la découverte d’artistes chers ont largement contribué à la direction de mes recherches actuelles…

À quoi servira votre financement ?

 

 J’ai investi petit à petit dans le matériel qui me permettait de démarrer mes recherches formelles : un tour, un four électrique puis un four à gaz d’occasion, plus grand, pour faire cuire les épis de faîtage. Il me manque maintenant deux tours pour pouvoir commencer à enseigner le tournage, et j’ai besoin de votre aide pour financer cet achat.

 

Palier 1 : 3000 euros

Ce premier palier me permettra de financer :

  • Deux tours Shimpo Whisper : 2400 euros
  • Du matériel supplémentaire pour finir l’aménagement de l’atelier (étagères pour les tours supplémentaires, tabourets de tours shimpo à 60 euros chacun, petit matériel de tournage et modelage) : 360 euros
  • La commission J’adopte un projet : 240 euros

 

 

Palier 2 : 4300 euros

Ce second palier me permettra d'acheter un tour supplémentaire (1200 euros) et le matériel adéquat (étagères, tabouret, matériel de tournage)

A gauche ​​​​​sous la crémaillère le futur emplacement des tours

Les contreparties seront à retirer à l'atelier le jour du vernissage.

Si vous vivez loin et ne pouvez vous déplacer je vous enverrai votre pièce par la poste.

Pourquoi nous choisir?

Votre aide sera précieuse pour permettre à l'atelier d'offrir des cours de tournage, rares dans la région, et ouvrir l'atelier aux élèves et à leurs projets.

Merci de votre soutien!