Ressource Médiation

Accompagner les dynamiques collectives pour contribuer à l’efficacité des organisations et l’épanouissement des personnes
  • Pictures 1493321656
  • slide resources mediation

Le projet

Accompagner dynamique collective

Médiatrice et formatrice en compétences relationnelles et approche constructive des conflits, j’ai créé Ressource Médiation en 2013 de manière à avoir une plus grande latitude pour explorer la médiation sous toutes ses formes. Je n’en ai pas encore fait le tour !

Passionnée par les questions relationnelles et la conscience de soi, l’articulation de l’individuel et du collectif, je souhaite poursuivre ma quête et étoffer mes compétences en 2017 sur l’accompagnement des dynamiques collectives par un Diplôme d’Université « intelligence collective : facilitation, agilité, coaching » proposé depuis quelques années par l’Université de Cergy Pontoise.

Sur cette dernière décennie, la question du faire et de l’agir ensemble se pose avec encore plus de force, celle de la participation et de la concertation à tous les niveaux :

- politique avec la recherche d’une démocratie plus participative et pas seulement au moment de l’appel des urnes,

- managérial avec la volonté dans les entreprises d’intégrer plus d’horizontalité et moins de hiérarchie répondant aux aspirations d’autonomie, d’épanouissement et de reconnaissance au travail des salariés et aux exigences de réactivité face à l’évolution des marchés,

- éducatif avec des approches qui prennent davantage en compte les différentes formes d’intelligence et des écoles qui s’ouvrent davantage à l’intelligence émotionnelle et relationnelle

… et aussi dans les projets d’habitat groupé et intergénérationnel, les projets de tiers lieux et d’espace de travail collaboratif, l’essor des coopératives…

C’est ainsi que de nouvelles formations ont émergé dans les années 2010 (c’est très récent !!) pour former des facilitateurs de la concertation et des dynamiques collectives. Car susciter l’intelligence collective au bénéfice de projets éthiques et responsables ne s’improvise pas ; elle nécessite la convergence de plusieurs ingrédients pour faire émerger des solutions soutenables : les postures, le cadre, la méthodologie, le facilitateur…

Les neurosciences nous donnent aujourd’hui les fondements scientifiques de l’interdépendance entre les êtres humains en nous apprenant (sans doute fallait-il nous le démontrer !) que notre cerveau est avant tout social et se développe grâce aux interactions avec autrui.

Je ne vais pas plagier Martin Luther King «I have a dream ! » … mais tout de même ! J’ose et je rêve !! Je rêve d’intégration, de coopération, d’intelligence collective pour permettre à l’humanité de relever les défis des prochaines décennies qui mettront à rude épreuve notre intelligence.

Le monde est devenu un village. Les relations, les communautés de valeurs se font et se défont très rapidement sur les réseaux sociaux. Le défi le plus grand ne sera pas celui d’accroître nos connaissances ou de faire de nouvelles découvertes scientifiques et technologiques. Bien plus grand sera le défi d’une démarche intégrative du faire et de l’agir ensemble dans le respect de la diversité, sans léser les uns au profit des autres et en nous donnant une chance de grandir sur le chemin de notre humanité et de faire face à la complexité que nous avons créée.

Pour ma part, je me considère comme une petite fourmi travailleuse qui a trouvé sa vocation, celle d’accompagner les dynamiques relationnelles et de permettre aux « je » de trouver leur place dans un « nous », de favoriser la compréhension et la reconnaissance mutuelle, d’échanger des points de vue pour donner du relief et faire émerger des perspectives nouvelles en libérant la créativité.

Petite fourmi parmi la multitude de petites fourmis qui ont trouvé leur place en s’attelant chaque jour à leur tâche et contribuent à l’équilibre économique, environnemental et humain, je poursuis mon chemin pour ne pas perdre de vue notre humanité dans ce monde où la technologie pourrait nous amener à nous en détourner.

Si vous croyez, vous aussi à l’importance de nourrir le lien entre les êtres humains pour leur permettre de se reconnaître et d’agir ensemble, vous pouvez contribuer par votre don sur ce projet marqué par des valeurs éthiques et solidaires.

En savoir plus sur la formation : https://www.u-cergy.fr/fr/formation-continue/diplomes-universitaires-specifiques/du-intelligence-collective.html

Le porteur de projet

En réfléchissant à mon parcours pour me présenter ici en quelques mots, je dirais que ce qui fait ma quête, c’est l’Humain et la conscience de soi, c’est quoi être HUMAIN ? Humain en relation ; Humain conscient de lui-même, des autres et de son impact sur le monde, de l’interconnexion et de l’interdépendance entre les Humains et l’environnement ; Humain responsable de ses pensées, de ses émotions et de ses actes ; Humain en paix avec lui-même pour être en paix avec ce qui l’entoure ; Humain en relation avec l’intangible…

Cette question deviendra de plus en plus prégnante dans les décennies à venir face à une technologie de plus en plus efficace et intelligente. Le jour où la technologie avec ses promesses de réalité augmentée, de transhumanisme et de robots performants et capables d’émotions, alors nous pourrons nous poser la question : « et nous Humains, qu’avons-nous que la machine n’a pas ? »… une conscience peut-être…

Question philosophique qui parcourt mon esprit de temps à autre… J’essaie avec beaucoup d’humilité d’être un Humain digne, de vivre de manière éthique et de résoudre l’équation de la place du Je dans le Nous pour vivre en harmonie les uns avec les autres sans tomber dans les extrêmes de la défiance, du mépris ou de la haine d’un côté ou de l’angélisme et du bisounours de l’autre côté !

Il doit bien exister un chemin qui nous relie les uns aux autres en conscience où chacun peut donner le meilleur de lui-même tout en acceptant avec indulgence nos égarements et nos errances, nos parts d’ombre et de lumière !

Après un parcours de conscience de soi, la médiation est depuis 2009 mon terrain de recherche pour explorer les liens entre Humains et la manière dont s’exprime chaque individualité pour mieux les relier en les aidant à dépasser leur conflit. J’aime prendre l’image des ponts. Ils n’ont pas d’existence matérielle en médiation ; j’aime imaginer que je participe à réparer, consolider, rebâtir des ponts relationnels entre les personnes… quand elles le souhaitent !

L’intelligence collective est la continuité de cette recherche pour accompagner les groupes dans leur projet quel qu’il soit.

Ayant davantage une expérience dans les relations interpersonnelles, mon ambition est d’élargir mon champ d’investigation aux groupes de toute taille.

D’un point de vue plus formel, voici mon parcours de formation, professionnel et extraprofessionnel :

En 1989 (ça ne me rajeunit pas ! Je vous laisse calculer !), j’ai commencé un parcours universitaire pluridisciplinaire en sciences sociales, juridiques et économiques dans le domaine de la gestion des relations sociales (Licence/Maîtrise) au Mans et à Rennes complété par un DUT en science de l’information et de la communication à Tours. (Donc, déjà à cette époque un avant goût pour les relations humaines et la communication sans trop savoir d’ailleurs où cela allait me mener !!)

Mon parcours professionnel s’est fait dans le domaine de l’économie sociale et solidaire avec 14 ans passés au sein de l’Union régionale des SIAE de Poitou-Charentes. Parallèlement, j’ai été bénévole puis présidente d’une association qui proposait des animations dans les foyers de l’enfance de Poitiers et faisait la promotion du 119 pour l’enfance en danger.

En 2011, j’ai obtenu mon diplôme d’Etat en médiation familiale et le trophée des mémoires décerné par l’APMF (association nationale pour la médiation familiale) sur le thème des enjeux identitaires dans les conflits relationnels et de la reconnaissance mutuelle comme moteur du changement.

Après avoir exercé dans un service de médiation familiale, j’ai créé ma propre activité de médiation sous le nom de Ressource Médiation (www.ressource-mediation.fr), dans un premier temps au sein de la coopérative d’entrepreneurs Aceascop puis en tant que travailleur indépendant depuis avril 2017.

                                                               

À quoi servira votre financement ?

Le financement participatif couvrira une partie du coût pédagogique de la formation qui s’élève à 5500 € pour une inscription à titre individuel à la formation DU Intelligence collective qui débute en mars 2017 jusqu’en juin 2018. J’autofinance 46% du projet notamment les frais de transports et d’hébergement sur place (environ 2000 €).

                                                      

J’ai commencé la formation le 27 mars 2017 grâce à l’aide d’un ami qui m’a permis d’avancer les frais de la formation. J’ai besoin de votre relai pour aller jusqu’au bout de ce projet.

Si le financement participatif va au-delà de 3 000 €, cela me permettra de mettre en place un programme de formation sur internet ayant pour objectif d’encourager chacun à développer une plus grande conscience de soi dans ses relations et à développer une approche constructive des conflits et des dynamiques collectives.

Avec cet apport complémentaire, je pourrai couvrir pour quelques mois l’abonnement aux plateformes collaboratives et outils nécessaires à la réalisation de ce programme de formation (audio, vidéo, logiciels…) et du loyer d’un petit local pour recevoir des groupes.

Outil de création et mise en ligne de formation Learnybox : 106,8 € TTC/mois

Outil de gestion de base de données SG autorépondeur : 22,8€ TTC/mois

Loyer en sous-location pour recevoir des groupes : 150 € TTC/mois

S’agissant d’un projet portant sur l’accompagnement des individus dans les équipes et à l’intérieur de tout collectif, l’impact de ce projet touche l’ensemble des sphères : économique, sociale, culturelle et environnementale. Soutenir un projet portant sur l’intelligence collective, c’est encourager les individus à plus de conscience et de responsabilité, plus de maturité dans la prise en compte de ses propres besoins et de ceux des autres et plus de discernement dans la prise de décisions en ayant pris en compte collectivement l’impact qu’elles peuvent avoir.

Avoir recours à un facilitateur dans les entreprises, c’est faire l’expérience d’un nouveau mode relationnel qui contribue tout autant à l’efficacité des organisations qu’à l’épanouissement des personnes ; c’est redessiner les contours des espaces de discussion et définir un cadre d’échange et d’élaboration de projets communs ; c’est stimuler la créativité des équipes pour faire face aux changements rapides qui s’opèrent dans leur environnement direct et qui demande réactivité et efficacité ; c’est susciter l’engagement des individus dans le bon développement de l’entreprise.

Sur le plan culturel, ce type d’approche contribue à intégrer les diversités et à favoriser les complémentarités plutôt que de tomber dans les errances de la normalisation et des fausses cohésions de groupe.

1 salarié sur 9 engagé dans l’entreprise : TedX d’Isaac Getz, Libérer l’entreprise sur youtube :

 

Pour terminer, je partage avec vous quelques citations inspirantes pour vous remercier de m’avoir lu jusqu’ici !

« Aucun arbre n’a de branches assez folles pour se battre entre elles. Nous sommes tous les branches d’un arbre appelé humanité ». Carl Jung

« Là où croît le péril, croît aussi ce qui le sauve ». Hubert Reeves

« Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête ! ». Gandhi

« Ce que vous rechercher, vous cherche ». Rumi

« Ce n’est pas un signe de bonne santé mentale d’être bien adapté à une société malade ». Krishnamurti

« Ce qui est juste est juste, peu importe si personne ne le fait. Ce qui n’est pas juste, n’est pas juste, même si tout le monde le fait ». Saint-Augustin

« La morale collective actuelle nous fait croire que l’important, c’est de l’emporter sur les autres, de lutter, de gagner. Nous sommes dans une société de compétition, mais un gagnant est un fabricant de perdants. Il faut rebâtir une société humaine où la compétition sera éliminée. Je n’ai pas à être plus fort que l’autre. Je dois être plus fort que moi grâce à l’autre ». Albert Jacquard

Définition de l’intelligence collective :

« L’intelligence collective ou coopérative est la fertilisation croisée de multiples intelligences d’un groupe, où chacun manifeste la volonté de contribuer et de coopérer équitablement au service du vivant. Pour accompagner son émergence, des postures et des processus de facilitation permettent d’ouvrir et d’entretenir cet espace du « vivre ensemble autrement » où sont cultivées la confiance, l’authenticité, l’énergie créative, les interrelations et les interdépendances. L’intelligence coopérative donne corps à des projets durables où se mêlent innovation relationnelle et résultats soutenables. »

Tiré de L’intelligence collective – ouvrage collectif - Editions Yves Michel, 2014